Rappelez-vous, le publique appréciera peut-être une telle vision, mais des professionnels chevronnés comprendront cela. En tant que photographe professionnel, vous devez toujours être conscient de votre responsabilité Telle est l'attitude de Su Li.

Su Li est un photographe diligent qui s'efforce de photographier les pensées. Il évoque la manière d'amener dans l'objectif les images flottants dans l'esprit afin de photographier depuis une perspective psychologique. Amateur de photographie et déconcerté par son propre reflet, il était fasciné par la psychologie. Il voulait également être reporter de guerre comme Robert Capa qu'il a toujours vénéré fanatiquement. Toutefois, la psychologie lui permet de comprendre que pour un photographe, être reporter de guerre ne signifie pas abandonner les focales longues et se précipiter sur la ligne de front avec un Leica à la main. Ce qu'il doit savoir, c'est comment rester fidèle à lui-même au milieu des rugissements du champ de bataille, inconsciemment guerrier ou lâche. 
Le charisme et l'innocence émanent de Su Li en tant que photographe Leica. De Paris à la Chine, de la presse aux magazines et au monde de la publicité, toutes ces expériences remodèlent son style photographique, encore et encore, ce qui plus d'une fois lui a valu d'être l'objet de doutes exprimés par les cercles de la photographie. Aussi surprenant que cela puisse paraître, il est très excité à cet égard, « Je pense que la controverse est une bonne chose. La photographie n'est pas un art si abscons qu'il ne puisse être discuté à grande échelle. Je pense que ce j'ai fait ne sont que quelques jobs techniques pris hors de leurs contextes, et j'étais un bon technicien. ».

Après plus de six ans passés à étudier et travailler à Paris, Su Li retourne en Chine avec des sentiments et émotions infusés par l'esprit français. Les expériences suivantes en font un photographe inhabituel : designer, éditeur FIG, photographe, directeur visuel, designer d'innovation clientèle etc. Il a fait l'expérience de chaque aspect de l'univers visuel. Il n'a jamais rejeté les séances photo privées ni la photographie commerciale.
Il a travaillé au sein du département photographie de l'un des deux plus grands journal français, LE MONDE, et photographié le précédent et l'actuel secrétaire au Trésor américain, Henry Paulson et Geithner. Il a dirigé des spots publicitaires dans le domaine de l'aviation pour le bureau du tourisme de Paris. Il a réalisé les photos du violoniste de renommée mondiale M. Romaric, du quatrième chef-d'orchestre français M. Meffana, du peintre Jean Eyve et du poète M. roche pour les couvertures de leurs recueils de peintures et biographies. Il a filmé des publicités pour Calvin Klein sports jean. Les images thématiques de « 65ans après le débarquement de Normandie » au sein de la version allemande du magazine GEO lui ont valu de recevoir le premier prix régional du National Geographic United States 2011. Il a réalisé à plusieurs reprises les publicités du magazine GQ, et il est également à l'origine des publicités pour le quatrième producteur de champagne français « HENERI ABELE », Jeep, Mercedes Benz, Bentley ainsi que d'autres marques. Il a également obtenu le « Effie Advertisement Gold Award » pour ses prises de vues pour Shell et pour les lubrifiants Tongyi en 2010. Su Li utilise constamment la caméra comme outil afin d'ouvrir un dialogue avec le monde.